Prusa annonce les nouvelles versions MK3S et MMU2S

Depuis quelques jours, petite surprise pour les clients de chez Prusa ayant commandé une MK3 ou le kit MMU2 dernièrement, qui reçoivent une toute nouvelle version de ces produits, la MK3S et le MMU2S, c’est une surprise car Prusa n’avait fait aucune annonce officielle sur ces mises à jour. Après quelques échanges sur le compte twitter officiel de chez Prusa, on finit par en apprendre plus sur cette mystérieuse mise à jour sur le blog officiel.

Avant de décrire les nouveautés, la bonne nouvelle pour ceux qui auraient commandé leur imprimante depuis le 28 janvier et qui ont reçu l’ancienne version, ils recevront gratuitement le kit de mise à niveau vers la version S. Et pour tous les propriétaires du MMU2, quel que soit la date d’achat, ils recevront également la mise à jour du MMU2 mais aussi de la MK3S. C’est donc une excellente nouvelle, qui prouve une fois de plus que le service client chez Prusa est précieux.

Pour les futurs acheteurs, le prix de cette MK3S ne change pas !

Quoi de neuf pour la MK3S ?

A l’écoute de ses utilisateurs, Prusa avait reçu de nombreux retours pour des problèmes liés au capteur de fin de filament optique, qui pouvait être défaillant lors de l’utilisation de filament transparent, la solution était de désactiver simplement le capteur, en perdant donc cette fonctionnalité. Pour résoudre ce problème, Prusa a remplacé le système de capteur optique, par un système hybride combinant un capteur optique, avec une partie mécanique.

Autre critique, concernant l’extrudeur, quelques difficultés pour en faire la maintenance facilement, par exemple pour remplacer le tube de PTFE il fallait démonter entièrement la tête. Prusa a repensé entièrement cette partie, et propose un tout nouveau design qui devrait en faciliter grandement la maintenance.

Voilà donc les 2 mises à jour principales de cette version S, mais une dizaine d’autres améliorations (firmware ou pièces imprimées) sont également de la partie.

Et pour le MMU2S ?

Contrairement à la MK3, qui est selon moi une machine quasiment parfaite, et très facile à assembler/utiliser même pour un débutant, pour le MMU2, c’est une autre histoire, sur le papier ce système est tout simplement génial, mais à l’utilisation, on peut rencontrer quelques problèmes et le tout n’est pas aussi « User friendly » qu’on pourrait l’espérer, heureusement Prusa a pris le problème très au sérieux et a proposé au fil du temps des mises à jours (firmware) pour résoudre en partie les problèmes qu’on pouvait rencontrer. Mais ces mises à jour du logiciel n’étaient pas suffisantes.

Le premier problème majeur du MMU2, ce sont les chargements/déchargements de filament, qui sont très nombreux pour chaque changement de couleur, parfois le rechargement pouvait être mal détecté par les capteurs, ou n’arrivait pas correctement jusqu’à l’engrenage du Bondtech, dans ce cas généralement le MMU2 se mettait en erreur, l’impression se mettait alors en pause et demande l’intervention manuelle de l’utilisateur. Après intervention, on pouvait généralement reprendre l’impression, mais il est vrai que cela peut être frustrant de se rendre compte qu’après quelques heures son impression est en pause et nous attend pour continuer.

Avec la refonte de l’extrudeur de la MK3S, ces problèmes seront à priori beaucoup moins fréquents, c’est d’ailleurs une des raisons principales de cette nouvelle version.

Autre problème avec le MMU2, c’est l’organisation et disposition des bobines de filaments. Pour que le MMU2 fonctionne correctement, il était nécessaire d’avoir les bobines éloignées de la machine, ce qui prend énormément de place, pour éviter cette contrainte Prusa intègre désormais avec le MMU2S un « buffer de filament », qui va permettre de rapprocher les bobines à la machine, et d’avoir un mécanisme qui va créer des « boucles » de déchargement pour chaque bobine, j’ai hâte de pouvoir tester ce système, car il est vrai que je manque de place à côté de ma MK3.

Prusa profite également de cet article, pour annoncer qu’ils devraient être en mesure d’accélérer le processus de production de leur plateau « texturé », pour lequel le délai d’attente était très long jusqu’à aujourd’hui.

Autre nouvelle également, concernant leur nouvelle imprimante résine SL1, qui avait été annoncée l’année dernière, ils ont maintenant pu terminer les phases de test en interne, et une 50aine de machines de test vont maintenant être envoyées à des beta testeur externe (dont je ne ferais pas parti malheureusement 🙂 ), hâte de voir les premiers retours de cette nouvelle machine qui propose de nouvelles fonctionnalités innovantes en comparaison aux produits existants.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une pensée sur “Prusa annonce les nouvelles versions MK3S et MMU2S”

  1. je viens de monter le mmu2s, ca été une horreur 🙁
    Je suis pourtant habile, pour dire j’ai même crée il y a longtemps ma propre imprimante qui marche toujours et a rien a envié aux autres.
    mais la qu’elle prise de tête, traduction francaise aléatoire, tu dois passer d’un manuel a l’autre, sans trop comprendre ce qui te concerne ou pas au vue de toute les versions, il te reste une tonnes de pieces tu sais pas pourquoi (4 aimant, des billes, des ressorts, un pochon énorme de vis, etc.. ) et il me manquait 3 pièces, un câble, un pieces avec olive en ferraille pour fixer le bowden, et autre pièces que tu peu imprimé mais avec ton imprimante démonté tu fais comment?
    je demande sur le chat qu’on m’expédie les pieces manquante, une semaine apres je recontacte ils les ont toujours pas envoyé :p
    Bref, autant que le montage de la mk3 était pas mal, le Mmu2s ma totalement saoulé et me fait regretter de mettre lancé la dedans, et ca te fou un bordel, à la vache, le volume de place que ca prend, tout ces tuyaux, le réservoir, etc… à la base je vouais que 2 couleurs pour mettre du filaments qui fond pour les supports, mais ça se fait pas.

Laisser un commentaire