Tenlog TL-D3 Pro : Test de l’imprimante 3D IDEX

This post is also available in: English (Anglais) Deutsch (Allemand)

Tenlog est une marque d’imprimante 3D d’origine chinoise spécialisée dans les imprimantes IDEX (à double extrudeur indépendants). Je vais vous présenter aujourd’hui la TL D3 Pro, qui est une imprimante IDEX ayant un format d’impression de 300x300x350mm.

J’ai obtenu cette machine chez le revendeur Studiolab39, qui est un revendeur TENLOG français agréé par le fabricant. Ils vendent cette imprimante Tenlog D3 Pro à partir de 490€, frais de livraison inclus, garantie constructeur de 2 ans et SAV en français, les machines étant stockées directement chez le revendeur, il n’y a donc aucun frais de douane à prévoir… et les machines sont inspectées avant l’expédition !

C’est donc la 2ème imprimante 3D de type IDEX que j’ai pu tester jusqu’à ce jour, Tenlog est sans doute devenu une référence pour ce type de machine.

Fonctionnalités principales de la Tenlog D3 Pro :
– Double tête direct drive pour l’impression en mode Dual/Miroir/Duplication
– Carte mère silencieuse avec TMC2208
– Plateau chauffant (avec plaque de verre) de 300x300mm
– Détecteur de fin de filament
– Ecran tactile
– Reprise d’impression en cas de coupure

Cette imprimante est capable d’imprimer du PLA/PETG/TPU/PVA/ABS…

Déballage de l’imprimante :

La machine est bien emballée, et les différents éléments bien protégés, cette machine est partiellement assemblée, elle ne devrait donc pas prendre énormément de temps à assembler totalement, et devrait convenir aux débutants.

Elle est livrée avec 2 petites bobines de PLA (250g chacune), et un lot d’accessoires (scotch pour le plateau, spatule, carte SD…), la notice est en anglais (j’aurais apprécié l’avoir traduite en français). A première vue les composants extérieurs de la machine ont l’air de bonne qualité.

Si vous avez optez pour la version « Luxe » (uniquement valable chez le vendeur Studiolab39) vous recevrez en plus ce kit complémentaire :


Contenu du kit « luxe » :
– 2 blocs de chauffe haut de gamme
– 2 ruptures thermiques
– 2 tubes PTFE  (capricorn) pour le radiateur
– 2 buses haut de gamme
– 2 chaussettes silicones
– 2 écrous anti jeux (1 pour chaque axe Z)

En plus de ce kit en version luxe, la machine sera totalement assemblée et testée en atelier avant expédition.

Assemblage de l’imprimante

La première étape consiste à fixer le portique de l’imprimante sur le châssis de l’imprimante à l’aide de vis, cette procédure est vraiment très simple.

La seconde étape consiste à fixer les 2 têtes E1 (à gauche) et E2 (à droite) sur l’axe X, à l’aide de 4 vis pour chaque tête. Une fois fixées il faudra passer au câblage, en fixant les connecteurs (de type VGA) sur les têtes, j’ai été relativement surpris de voir ce type de connecteurs, mais cela a l’avantage d’être facile et rapide à connecter.

Note: vous verrez sur certaines photos/vidéos de mon test les câbles des détecteurs de fin de filament « pendouiller », je ne les ai tout simplement pas branché étant trop pressé pour essayer l’imprimante 😉

Réglage du plateau avant la première impression

Avant de lancer votre première impression il faudra faire le réglage du plateau, ce type d’imprimante n’est pas équipé de capteur d’auto-nivellement, il faudra donc faire ce réglage à l’aide d’une feuille.

Rendez-vous dans le menu « Tools », puis « Leveling », vous pourrez ensuite déplacer la tête aux coins du plateau et régler la hauteur à l’aide des molettes présentes sous le plateau.

Concernant la tête E2, je n’ai pas eu besoin pour ma part d’y toucher, mais il est possible que celle-ci ne soit pas à la même hauteur que la tête E1, il faudra dans ce cas faire le réglage de la hauteur de la buse E2 à l’aide d’une clé.

Réglage de l’alignement des 2 têtes

Si vous souhaitez lancer des impression en Dual (double couleur),  il faudra effectuer un autre réglage, l’alignement des têtes pour les axes X et Y, vous trouverez sur la carte SD un cube de calibration, qui permettra de voir si les têtes sont bien alignées, pour ma part elles n’étaient pas du tout alignée, voici la première impression « avant calibration » réalisée.


Pas de panique ! Cela est tout à fait normal, pour faire le réglage des têtes il faudra modifier 2 valeurs sur l’écran de l’imprimante, les valeurs X2 et Y2, je vous conseille de modifier les valeurs de 0.10 en 0.10

J’ai également utilisé un autre fichier STL permettant de vérifier l’alignement.
Sur l’image ci-dessous il s’agit de mon avant dernière impression de réglage (j’ai oublié de prendre en photo la dernière…), on remarque sur cette dernière qu’il y a encore un léger décalage.


Vous devriez obtenir un résultat final comme celui-ci, avec la 2ème couleur parfaitement alignée à l’intérieur du cube. Il vous faudra peut-être un peu de patience pour arriver à cet alignement, à faire qu’une seule fois je vous rassure !

Voilà l’imprimante est prête ! Au passage si vous n’arrivez pas à faire l’alignement tout de suite, vous pouvez quand même faire des impressions « Simple 1 couleur », ou encore utiliser le mode miroir/duplication, cet alignement ne servira qu’à l’impression en double couleur.

Configuration du Slicer pour la Tenlog D3 Pro

Vous pouvez utiliser le slicer de votre choix pour cette machine, il suffit juste de déclarer la présence de 2 extrudeurs. Pour ma part j’utilise Prusa Slicer, qui a l’avantage d’être parfaitement optimisé et intuitif pour les imprimantes multi extrudeurs.

Voici les réglages de mon profil, en partant sur un profil de base « Creality CR-10 », pour lequel j’ai modifié 2 valeurs, à savoir le nombre d’extrudeurs (passage à 2), et la longueur de rétraction à 1mm (pour les 2 extrudeurs).

Vous vous demandez peut-être comment procéder si vous souhaitez faire une impression en mode miroir, ou en mode duplication ?

Cela est très simple, il suffit d’intégrer un seul modèle dans votre slicer, c’est l’imprimante qui va gérer directement la 2ème tête, il faudra par contre aligner le modèle sur le côté gauche de votre plateau (comme si votre plateau était 2 fois moins large).


Il faudra donc vous rendre dans le menu « Mode d’impression » sur l’imprimante pour changer le mode.

Première impression avec la Tenlog D3 Pro

Et voilà enfin la première impression réalisée avec l’imprimante, en utilisant le filament fourni avec l’imprimante ! Le résultat est relativement propre.

Pour la seconde impression, je change de filament, en utilisant cette fois du filament Creality White PLA, et du filament SILK Gold Stronghero3d.
Le rendu est bien meilleur qu’avec le filament fourni avec l’imprimante.

Concernant le plateau en verre, je ne suis pas un grand fan de ce type de plateau, il faut la plupart du temps mettre de la colle pour avoir une bonne accroche, pour mes prochaines impressions j’utiliserai donc un plateau de type mamorubot en polypropylène, c’est le même format que pour la Creality CR-10.

Voici d’autres impressions réalisées avec l’imprimante Tenlog D3 Pro, en passant par du PLA, du Silk, du PETG, et également du filament TPU.
Globalement ces impressions sont très propres.

L’impression en TPU s’est déroulée parfaitement avec cette machine, les 2 têtes étant en direct drive, cela facilite grandement l’impression des filaments flexibles. Pour le PETG j’ai du ajouter de la colle sur mon plateau, pour les autres filaments PLA et SILK, aucun soucis également.

Pour conclure, est-ce que je conseillerai cette imprimante 3D ?

L’impression multi extrusion n’est pas toujours facile, surtout avec les imprimantes qui ont une seule tête, la buse pouvant se boucher plus facilement qu’avec une impression simple extrusion. Avec ce type d’impression IDEX avec double têtes indépendantes, les réglages peuvent paraître plus compliqués, mais une fois réglé cela fonctionnera bien mieux qu’une imprimante simple tête !

Donc oui je conseillerai cette imprimante Tenlog D3 Pro si vous souhaitez faire de l’impression en double extrusion, et si vous avez un intérêt pour imprimer des petits modèles en mode duplication (voir mode miroir), cela peut s’avérer pratique pour certaines impressions qu’on veut réaliser en série.

La machine est relativement silencieuse en fonctionnement, on entend que la ventilation, et lorsque l’impression est terminée tous les ventilateurs s’arrêtent, la machine est donc totalement silencieuse allumée mais sans imprimer, ce qui n’est pas toujours le cas chez la concurrence.

L’interface graphique de l’écran est claire, et facile à comprendre.

Le seul reproche que je pourrais faire à cette machine est son plateau en verre d’origine, j’aurais préféré un plateau de type ultrabase, voir un plateau magnétique en métal, cela coutera une 20aine d’euro en amélioration.

Je n’ai pas encore installé le kit « luxe », qui devrait améliorer également les résultats d’impression.

Concernant le revendeur Studiolab39, avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger, ils sont très professionnels et à l’écoute des clients, ils sont de bons conseils, je ne saurais donc que recommander de passer par ce revendeur français qui connait parfaitement ce produit, plutôt que de passer chez un revendeur chinois pour économiser quelques Euros.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn


2 réponses sur “Tenlog TL-D3 Pro : Test de l’imprimante 3D IDEX”

  1. Bonjour,

    Je viens d’acquérir la tl3d pro, j’utilise prusaslicer pour mes autre imprimante (CR-20/GEEETECH A20M).

    Avec la tl3d pro ça ne fonction pas correctement, quand elle change de couleur la tête 0 (gauche) s’arrête à mis chemin avant le racleur que installé, la tête 01 (droite) va en direction du print fait sont print, et ensuite vient s’arrêter à mis chemin, après les têtes ne bouge plus tendis que le plateau lui fait comme si de rien était ainsi que les extruder.

    Comment fait vous avec prusaslicer?
    J’ai chercher sur le net comment configure prusaslicer avec une imprimante IDEX mais je n’ai rien trouvé.

    Merci pour votre aide.

  2. bonjour, je te conseille d’utiliser le logiciel qui est fourni avec, soit cura qui est sur la carte SD.
    Les impressions en miroir ou en duplication fonctionne parfaitement.
    Si tu as besoin d’infos supplémentaires, contacte moi par mail.
    C’est une bonne machine quand on à les bons paramètres 😉

Laisser un commentaire