Artillery X1 Sidewinder V4 (nouvelle version) : test de l’imprimante 3D Direct Drive

This post is also available in: English Deutsch

La Artillery X1 Sidewinder est une imprimante 3D Direct Drive qui devient de plus en plus populaire. J’avais eu l’occasion il y a maintenant 2 ans de tester cette machine en version Beta avant sa commercialisation, depuis cette machine a subi quelques améliorations, on la trouve désormais en Version 4, Gearbest m’ayant contacté pour tester cette version, c’est donc l’occasion de voir les améliorations et tester cette nouvelle Artillery X1 V4 !

Revendeurs Artillery X1
Artillery Sidewinder X1 (Gearbest)

Officiellement il n’y a pas réellement de V2, V3 ou V4, officieusement on a pu constater au fil du temps quelques améliorations (souvent mineure) pour la Artillery X1.

Avant de démarrer ce test, voici la liste des améliorations entre les différentes versions.

Différences entre la V1 et la V2 : aucune différence majeure entre ces 2 versions, Artillery a simplement ajouté le logo « Artillery » en façade de l’imprimante. Je n’avais effectivement aucun logo sur le chassis sur ma version Beta.
Différences entre la V2 et la V3 : Artillery a remplacé le plateau en verre lisse, par un plateau de type « Ultrabase », c’est une évolution intéressante, car le plateau lisse nécessitait l’ajout de colle pour avoir une bonne adhérence, ce qui n’est plus nécessaire avec un ultrabase.
Différences entre la V3 et la V4 : Ajout du bouton « reset » en façade à côté de l’écran.

A noter que les premières V4 ont été mise sur le marché début 2020, il n’y a pas eu de « V5 » depuis, donc pour tout nouvel achat à ce jour vous devriez avoir une version 4.

Concernant le tarif de la Artillery X1, le fabricant a imposé aux revendeurs un tarif minimal pendant une longue période, pour l’Europe autour de 399€, mais depuis quelques temps on la trouve de plus en plus en promotion, autour de 310-330€.

Caractéristiques principales de la Artillery X1 :
– Surface d’impression 300x300x400mm
– Plateau chauffant 220v (pour une chauffe ultra rapide), surface type ultrabase, isolé.
– Extrudeur Direct Drive (type Titan)
– Double moteurs pour l’axe Z avec courroie de synchronisation
– Ecran couleur tactile
– Détecteur de fin de filament
– Reprise d’impression en cas de coupure
– Carte mère silencieuse + ventilateurs silencieux

Les atouts majeurs de cette imprimante 3D étant son extrudeur Direct Drive, et son silence en cours d’impression (c’est l’une des imprimantes 3D les plus silencieuses que j’ai pu essayer jusqu’à ce jour). On apprécie également son plateau alimenté en 220v pour une chauffe rapide.

Cette machine n’est pas équipée de capteur d’auto-nivellement, et le plateau « ultrabase » est collé au plateau (difficile à remplacer).

Déballage et assemblage de la Artillery Sidewinder X1 :
L’imprimante est très bien emballée, et partiellement assemblée, il n’est pas nécessaire d’être un grand bricoleur pour assembler ce type de machine, quelques vis pour assembler le chassis, quelques câbles à connecter et votre imprimante 3D sera prête à fonctionner en à peine 20min !

Une fois assemblé, le châssis semble relativement robuste et stable, ce qui devrait permettre d’imprimer à vitesse plus élevée. Le câblage par nappe simplifie également l’assemblage, même si cela rendra plus complexe les modifications de cette machine (pour notamment ajouter un capteur d’auto-nivellement par exemple).

Le plateau de 220v étant isolé, cela devrait permettre une chauffe beaucoup plus rapide et une température plus stable.

Dommage que le plateau ultrabase soit collé, il sera difficile de le remplacer, je pense qu’il sera préférable d’utiliser un autre plateau par dessus pour éviter de l’abîmer, il est beaucoup plus pratique d’avoir un plateau amovible pour retirer plus facilement les impressions. Vous pouvez rajouter par exemple un plateau type Ziflex, voir un autre plateau Ultrabase par dessus.

Première impression avec la Artillery X1

Avant de lancer votre première impression, il est impératif de vérifier le niveau du plateau, vous pouvez réaliser cette opération à l’aide d’une feuille A4, je ne vais pas vous détailler cette procédure, vous trouverez facilement des tutoriels sur Internet, ou lire mes autres reviews dans lesquels j’explique cette procédure, rien de bien compliqué !

Une fois votre plateau réglé, il est également préférable d’imprimer le modèle d’exemple présent sur la clé USB fournie avec l’imprimante.

Au passage on apprécie également la présence d’un port USB et lecteur de carte micro SD, cela vous laisse le choix.

C’est parti pour la première impression, un petit cube avec le logo Artillery incrusté. Le résultat est propre ! On apprécie au passage le silence de cette machine comparé aux machines concurrentes !

Configuration de Prusa Slicer pour la Artillery Sidewinder X1

J’utilise maintenant Prusa Slicer depuis plusieurs mois comme trancheur pour l’ensemble de mes imprimantes, pour sa simplicité d’utilisation, et pour les bons résultats d’impressions avec des profils par défaut. Prusa Slicer intégrant depuis sa version 2.3 un profil Creality CR-10 très proche de cette Artillery X1, je vais donc m’en servir comme profil de base.

La principale différence entre la CR-10 et la Artillery X1, c’est l’extrudeur en direct drive, pour lequel il sera nécessaire de réduire la valeur de rétraction, en changeant la valeur de 5mm pour la CR-10 à 1mm pour la X1.

Premières impressions avec ce profil custom

Un benchy pour cette première impression ! Et le résultat est relativement propre, avec du filament PLA de la marque Tianse à 200° et une hauteur de couche de 0.20mm.

Voici une autre impression, cette fois ci avec du PLA orange de la marque Sunlu, à 200° avec une hauteur de couche de 0.20mm également.
J’en ai profité pour rajouter un deuxième plateau au dessus du plateau d’origine afin d’éviter de l’abîmer pendant ce test.

Le résultat est également bon (meilleur que ma première impression).

On continue les tests d’impression avec cette fois du filament SILK Gold, et c’est vraiment très propre !

Le test pour ces premières impressions est très concluant, pour une imprimante 3D dans cette gamme de prix, en utilisant un profil standard et sans avoir apporté aucune modification à la machine.

J’en ai profité au passage pour mesurer le niveau sonore de la Artillery X1 en cours d’impression, à 55 decibels, on est largement en dessous d’une machine concurrente de la même gamme, plus silencieuse au niveau de la ventilation qu’une imprimante Creality (généralement autour de 60 decibels).

Enfin une autre impression, pour la comparer cette fois à une autre imprimante direct drive (du fabricant Sovol). A gauche le modèle imprimé par la X1. Même filament, même température, avec un résultat similaire en terme de qualité mais moins brillant avec la X1.

Pour conclure, que dire de cette Artillery X1 ?

Dans la gamme des imprimantes 3D avec une surface d’impression de 300x300x400mm à moins de 400€, cette Artillery X1 est aujourd’hui l’une des machines les plus populaires, surtout pour ceux qui recherchent une machine en direct drive (plus rare) pour l’impression de filament type TPU.

Le gros point positif de cette imprimante 3D, est sans doute son silence, si vous voulez laisser votre imprimante dans votre salon ou dans un bureau à côté d’une chambre, sans devoir la modifier, c’est cette X1 qu’il vous faut 😉

Cette machine est facile à assembler, et à utiliser, donc parfaitement adapté pour un débutant. La communauté grandissante autour de cette machine est également un bon point si vous recherchez de l’aide.

Quelques points négatifs selon moi, son plateau ultrabase collé, et les nappes qui peuvent rendre difficile l’ajout d’un capteur d’auto-nivellement ou autre modification.

Revendeurs Artillery X1
Artillery Sidewinder X1 (Gearbest)

Une réponse sur “Artillery X1 Sidewinder V4 (nouvelle version) : test de l’imprimante 3D Direct Drive”

Laisser un commentaire