Creality Ender 5 : unboxing et premier test d’impression

Je vous parlais de la Ender 5 dans un précédent article, une imprimante fabriquée par Creality, qui commence progressivement à devenir populaire. J’ai pu en obtenir une auprès de Creality afin de vous en faire un test plus complet et vous donner mon avis.

On peut trouver la Ender 5 sur Amazon directement aux prix de 328€, mais aussi sur le site officiel Creality, avec un stock en entrepôt européen, soit une livraison généralement en moins d’une semaine.

Concernant les caractéristiques techniques, globalement on retrouve les même composants et fonctions que sur la Ender3(pro), la seule différence étant donc le châssis au format « cube », on gagne également 5cm sur l’axe Z en hauteur d’impression maximale, 220x220x300mm pour la Ender5, contre 220x220x250mm pour la Ender3. La carte mère est la même, l’écran également, ainsi que le plateau.

Caractéristiques techniques de la Creality Ender 5 :
– Surface d’impression 220x220x300mm (contre 220x220x250 pour la Ender 3)
– Plateau chauffant
– Structure en cube (il ne s’agit pas d’une CoreXY, mais bien d’une cartésienne)
– Alimentation 24v Meanwell 350w
– Carte mère version 1.1.4
– Reprise de l’impression en cas d’interruption
– Plateau magnétique

La différence de prix entre la Ender3 pro et la Ender 5 est notable, environ 80€, l’écart étant plus important si on la compare à la Ender 3 (non pro). Mais pour ce prix vous gagnez effectivement 5cm sur la hauteur, mais aussi surtout en stabilité et possibilité d’augmenter la vitesse d’impression.

Par exemple sur une Ender 3, en général on va imprimer à une vitesse moyenne de 50-60mm/sec, au delà on risque d’avoir la structure qui vibre, et perdre en qualité d’impression. Avec la structure de la Ender 5, et le fait qu’il n’y ait pas de mouvement du plateau sur l’axe Y, on aura une bien meilleure stabilité et on pourra augmenter la vitesse d’impression à 80 voir 100mm/sec sans perdre en qualité d’impression.

On va donc profiter de ce test, pour voir effectivement ce que donne l’impression à plus haute vitesse sur cette Ender 5, mais d’abord commençons par l’assemblage !

Déballage (unboxing) de la Ender 5

L’imprimante est bien protégée, le carton n’est pas trop imposant, on remarque tout de suite l’écran qui est le même que la Ender 3. Livrée avec une notice en anglais.

Première partie, un morceau de l’axe Z avec le moteur pré-assemblé, un bon point car on sait qu’il n’y a pas trop d’assemblage pour cette partie.

Ensuite la partie  haute de l’imprimante, qui supporte la tête d’impression, également déjà pré-assemblée, je craignais d’avoir cette partie à assembler et au final un temps de montage plus long qu’une Ender 3, on verra pour la suite… on aperçoit également le plateau, qui lui sera à fixer sur l’axe Z.

Enfin la dernière partie, une bobine de 250g est fournie avec l’imprimante, un autre bon point comparé à une Ender 3 pour laquelle on n’a qu’un simple échantillon de 50g. L’alimentation et toute l’électronique déjà fixée à la partie basse du châssis.

Au final le nombre de pièces à assembler n’est pas si important, à première vue cette imprimante est même plus simple et plus rapide à assembler qu’une Ender 3.

Assemblage de la Ender 5

Première étape, on fixe les profilés aluminium de l’axe Z, pour les 4 coins, 2 vis pour chaque profilé, soit 8 vis au total pour l’instant, rien de bien compliqué.

Deuxième étape, on peut fixer la partie haute déjà pré-assemblée, pour laquelle il y aura également un total de 8 vis à mettre, tout est bien aligné, pas de problème majeur à ce niveau.

On passe ensuite à l’axe moteur Z, pour lequel on a 2 vis en haut et 2 vis en bas.

Enfin, on fixe le plateau, maintenu par 6 vis au total.

26 vis au total pour l’instant, et on rajoute encore 2 petites vis pour fixer l’écran !

Avant dernière étape, on fixe le moteur de l’extrudeur.

Enfin, il nous reste à connecter les différents câbles, cette partie n’est pas très compliquée, il suffit de connecter les câbles de même couleur ensemble !

A ce stade, j’ai du passer environ 20min pour assembler la machine, soit un peu moins de temps que sur la Ender 3, aucune partie complexe à assembler, pas de courroie à passer… un vrai jeu d’enfant 😉

Avant de lancer une impression, quelques vérifications à prévoir, notamment au niveau de la tête d’impression, à vérifier si elle ne bouge pas, dans quel cas il faudra re-serrer les excentriques.

Une fois ce point vérifié, on peut lancer l’imprimante et faire un « auto-home » pour maintenant régler le plateau correctement, à l’aide d’une feuille de papier A4 comme toujours…

Premier test d’impression de la Ender 5

Comme sur toutes les imprimantes Creality, on retrouve le fameux « test-dog » sur la carte micro-sd, généralement on n’a pas assez de filament avec l’échantillon fourni, mais avec la bobine de 250g on ne rencontrera pas ce problème !

Le résultat d’impression est propre, similaire à la qualité d’impression d’une ender 3, au passage durant l’impression qui n’était pas très rapide (probablement à 40-50mm/sec), j’en ai profité pour augmenter la vitesse d’impression directement via l’écran à 200%, et je n’ai constaté aucune perte de qualité ! La machine est restée très stable également, posé sur une simple table de bureau ikea.

Pour le deuxième test d’impression, je me créé un profil sous S3D via l’assistant, la Ender 5 étant directement proposée, je ne change quasiment aucun paramètre d’impression, sauf la température du PLA que je passe à 210°C et également la vitesse d’impression que je passe directement à 100mm/sec, je vais imprimer une tirelire cochon dont vous trouverez le STL à cette adresse, avec le filament bleu pailleté eMotion Tech. L’impression s’est très bien déroulée, pas de problème particulier.

Enfin dernière impression de test, en PLA+ Black sunlu cette fois-ci. Pour ne pas abîmer le plateau tout neuf, j’ai repris la partie magnétique de mon Ender 3 pro, environ 17h d’impression, avec une hauteur de couche de 0,20mm, impression à 80mm/sec, ayant peur d’imprimer à 100mm/sec avec les supports en arborescence . Le rendu est vraiment très propre.

En conclusion que dire de cette Ender 5 ? Cette imprimante m’a réellement séduit, tout d’abord par sa simplicité d’assemblage mais aussi pour sa fiabilité à haute vitesse. Alors oui le prix est plus élevé qu’une Ender 3/pro, mais l’investissement supplémentaire est justifié.

Le point intéressant c’est que la plupart des accessoires/upgrades pour la Ender3 sont compatibles avec la Ender 5 (plateaux, BL Touch, Silent board…).

Si vous êtes intéressé par ce produit, quelques liens d’achat :
Ender 5 sur Amazon
Ender5 sur le site officiel Creality

 

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire