Impression de filament pierre StoneFil Formfutura sur la CR-10

J’ai pu découvrir ce mois-ci du filament à base de poudre de pierre de la marque Formfutura grâce à la box « La boîte à fil » de La Biche Renard.
Dans cette box 3 échantillons, dont 2 particulièrement intéressants, du filament StoneFil terre cuite (Terra Cotta) et du filament StoneFil béton (concrete).

Ces 2 filaments sont composés de 50% de poudre de pierre et permettent donc d’avoir un aspect pierre, que ce soit au niveau des couleurs (dégradé naturel) mais aussi au touché, il est également plus lourd que du PLA classique.

Vous pouvez imprimer ce filament avec une buse de 0.40mm, il est par contre très abrasif, il est donc recommandé d’utiliser une buse en acier, pour ma part j’ai commandé une buse MK8 en acier de 0.40mm pour ma creality CR-10 directement sur le site de La Biche Renard (livrée avec ma box).

Ce type de filament est également plus cher que du PLA classique, il est vendu un peu moins de 32€ pour une bobine de 500g, il existe en 1.75mm mais également en 2.85mm.

Pour réaliser ce test, j’ai donc utiliser ma Creality CR-10, avec laquelle j’ai habituellement de très bon résultats d’impression, la seule modification effectuée sera donc le remplacement de la buse.

La température d’extrusion recommandée pour ce type de filament est de 200°C à 240°C, le plateau chauffant est facultatif, il est également conseillé d’augmenter le flux à 110%, de réduire la rétraction (environ 5mm/sec) et de baisser la ventilation (entre 50% et 100%).

Premier test d’impression avec le filament StoneFil Formfutura Terracotta

Il est proposé d’imprimer ce mois-ci des « mur de fortification » avec les 2 filaments terre cuite et béton, et également 2 catapultes avec le 3ème échantillon fourni dans la box, un peu jeu sympa !  Plus d’infos et fichiers STL directement sur le site de la Boîte à Fil

Sous Simplify 3D, je suis donc parti d’un profil PLA classique, pour lesquels j’ai défini les paramètres suivants

– Température d’extrusion : 210°C
– Plateau chauffant : 60°C
– Rétraction : 5mm/sec (habituellement 7mm/sec)
– Ventilation : 0% pour la première couche, puis 50%
– Hauteur de couche : 0.10mm
– Flux d’extrusion : 1.10 (pour 110%)
– Vitesse d’impression : 60mm/sec
– Support : plaque de verre, sans colle ni laque

Pour les premières couches, cela semble bien se dérouler, cependant après environ 15min, il semblerait que la buse se soit bouchée…

Après relecture de la fiche produit du fabricant, il semblerait que la hauteur de couche minimale recommandée soit de 0.12mm et je suis à 0.10mm.

Je fais donc quelques ajustements en passant à une hauteur de couche de 0.15mm, puis j’en profite pour augmenter également la température d’extrusion à 220°C.

C’est reparti… cette fois-ci plus aucun soucis, j’ai bien pu réaliser l’impression jusqu’à son terme.

Le rendu final est vraiment top, au touché on a vraiment l’impression qu’il s’agit de terre cuite, l’impression sur plaque de verre rend la surface très lisse.
Quelques petites bavures à différents endroits sur les parois, mais je ne sais pas si c’est l’effet souhaité dans le STL ou s’il y a des paramètres à ajuster, malheureusement je n’ai pas assez de filament pour faire d’autres essais plus poussés.

Test d’impression avec le filament StoneFil Formfutura Concrete

En regardant la fiche du fabricant, je constate que les paramètres recommandés sont identiques à ceux du filament terre cuite, je ne vais donc rien changer, et rester à une température de 220°C et une hauteur de couche de 0.15mm. Pour les petites bavures je ne tente pas d’ajustement, je préfère m’assurer que ces 2 filaments s’impriment de la même manière et tant pis pour ces petits défauts, j’aimerais éviter de louper une impression avec ce filament !

Comme je l’espérais le rendu est similaire, super résultat ! Je me suis amusé à imprimer cette même pièce avec un PLA pour comparer le poids et le touché, on sent une réellement différence.

Ces pièces peuvent s’emboîter dans tous les sens, c’est vraiment fun, mon fils veut que je lui en imprime plusieurs (en PLA) pour qu’il puisse se faire des petites constructions, je pense que cette petite pièce va devenir mon nouveau « benchy » 😉

En conclusion, je trouve que ce filament est vraiment très intéressant, il permettra par exemple de s’imprimer des petits objets de déco comme des statuettes avec une belle finition. Il s’imprime assez facilement, j’ai eu moins de problème qu’avec l’impression de filament bois par exemple. Il faudra cependant bien veiller à avoir une buse adapté, je ne sais pas si cela peut fonctionner avec une buse en laiton mais il faudra la remplacer très régulièrement dans ce cas… Au passage j’ai tenté d’imprimer du PLA classique avec la buse en acier, avec un .gcode qui fonctionnait avec ma précédente buse, et la buse s’est bouchée… Je ne sais pas si c’est judicieux d’imprimer du PLA avec une buse en acier, peut-être en augmentant davantage la température, je n’ai pas testé, j’ai remis mon ancienne buse (une Micro Swiss plaquée).

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire