Test de l’imprimante résine Longer Orange 30

J’ai été contacté par Longer qui m’a proposé de tester leur nouvelle imprimante résine Longer Orange 30, vous avez peut-être déjà entendu parler de cette machine qui était proposée sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter l’année dernière, avec un peu de retard la machine est maintenant disponible à la vente sur différentes plateformes comme Amazon à 340€.

Présentation de la machine
Cette machine est relativement proche des imprimantes d’autres fabricants comme la Elegoo Mars ou encore la Photon, avec une surface d’impression quasi identique à quelques millimètres près.
Voici les caractéristiques de la machine :
Dans l’ensemble ce produit est intéressant, avec une résolution 2k, plus intéressante donc que sa petite sœur la Orange 10 avec un écran LCD plus petit et une plus faible résolution.
Déballage du produit
On retrouve la même panoplie d’accessoires que chez les machines concurrentes à savoir des gants, masque, spatule, clé USB, avec une bouteille de résine de 250ml offerte.

Une première surprise, le capot de la machine n’est pas assemblé, il s’agit de plusieurs panneaux en acrylique qu’il faudra fixer ensemble à l’aide d’un élastique, je trouve cela relativement dommage, car cela ne donne pas un aspect qualitatif à cette machine, en plus d’être fragile, cela signifie que ce capot n’est pas totalement étanche, ce qui pourrait donc augmenter le niveau d’odeur de résine pendant les impressions.

Autre point, le bac en métal n’a pas de coin facilitant l’écoulement de la résine lorsqu’on souhaite le vider, contrairement aux machines concurrentes comme la Elegoo Mars ou la Creality LD002R, c’est certes un point de détail, mais cela ne vas pas faciliter le nettoyage. Bref un peu décevant ce déballage de la machine, j’imagine que Longer souhaitait réduire le coup de production de cette machine, en espérant que les impressions seront à la hauteur !
Première impression 
Avant d’essayer d’imprimer mes propres modèles, je préfère démarrer par un fichier de test présent sur la clé USB, Longer a mis plusieurs modèles, on a
donc l’embarras du choix.
Je commence donc par l’impression du casque stormtrooper qui malheureusement ne s’est pas imprimé totalement, en discutant avec Longer j’ai pu comprendre que le fichier était corrompu ou avait de mauvais paramètres d’impression, je passe donc à l’impression d’autres fichiers test.
Le rendu est très propre, avec aucun défaut, on ne voit aucune ligne d’impression contrairement à une imprimante FDM.

L’impression suivante se déroule également avec succès, avec une très bonne qualité, et très beau rendu sur les détails.
Il est temps maintenant d’installer le logiciel de Longer pour imprimer d’autres modèles, malheureusement j’ai rencontré plusieurs difficultés à utiliser leur logiciel sous Mac, il est par exemple très compliqué de sélectionner la pièce pour l’orienter, j’ai fini donc par utiliser d’autres logiciels.
Tout d’abord Prusa Slicer’ donc le système de gestion automatique des supports est très puissant, il est possible de l’utiliser en choisissant un profil de l’imprimante SL1 de chez Prusa, cela permet de préparer l’orientation de sa pièce ainsi que ses supports’, puis d’exporter le rendu au format STL, qu’on pourra ensuite réimporter soit dans le logiciel Longer, soit sous ChituBox.

En combinant avec PrusaSlicer avec le logiciel Longer j’ai donc pu finalement réussir à créer un modèle à imprimer.

Autre solution, utiliser ChiTuBox directement, qui intègre depuis peu un profil pour la Longer Orange 30, qui fonctionne en installant un plugin complémentaire qu’on trouve sur le site de Longer.
Cela fonctionne, mais je regrette tout de même d’avoir eu à faire toutes ces manipulations, cela ne simplifie pas la tâche à l’utilisateur, et peut s’avérer compliquer pour un débutant.

Heureusement la qualité d’impression est au rendez-vous !
Pour conclure mon avis est relativement mitigé, j’étais très enthousiaste de tester cette machine, mais j’ai été déçu tout d’abord par la qualité du couvercle mais également par la partie logiciel, des points de détails qui pourraient être toléré si la machine était moins cher que les machines concurrentes, ce qui n’est pas le cas.
Est-ce que je conseillerai cette machine ? Avec une bonne promotion oui, si vous pouvez l’avoir à moins de 250€, car la qualité d’impression est vraiment au rendez-vous, elle imprimera aussi bien qu’une Photon ou encore une Mars. Mais au prix affiché à plus de 300€, je préfèrerai conseiller une autre machine.
PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Laisser un commentaire