Creality CR-10, unboxing et premier test de l’imprimante 3D

Cela fait un petit moment que j’hésitai à m’acheter une imprimante 3D proposant un volume d’impression plus généreux, étant limité par un volume de 20cm x 20cm x 20cm avec mon Anycubic i3 Mega, ce qui est déjà grand et suffisant pour 80% des impressions jusqu’au jour où l’on a envie de s’imprimer un vase XXL ou un casque dark vador pour halloween et là il faut imprimer en plusieurs parties et sortir la colle (tout comme j’ai pu le faire avec le casque Stormtrooper que vous pouvez retrouver dans cet article).

Cela faisait 1 mois que je réfléchissais, ai-je vraiment besoin de ce volume ? Quel modèle d’imprimante grand format choisir ? Combien ca va me coûter ?
Première réflexe j’ai regardé sur Amazon les modèles disponibles, prix autour de 500€, différent modèles en vente : Creality CR-10, la Anet E12 ou encore la Tevo Tornado, pour des volumes d’impression de 30cm x 30cm x 40cm ce qui est déjà énorme ! Il existe des déclinaisons de la CR-10 en 40x40cm voir 50x50cm mais soyons raisonnable 😉

En fouillant un peu, je me rend compte que la creality CR-10 est très populaire, avec une très grosse communauté autour, ainsi que des résultats d’impression très correct, mon choix se porte donc sur ce modèle, maintenant reste à trouver où l’acheter… 520€ sur Amazon, en prime, livraison rapide donc, mais ca fait cher… finalement je la trouve sur Gearbest, en vente flash, à 310€ et surtout avec du stock dans leur entrepôt EU (allemagne) !

Livraison en moins d’une semaine, ce qui change de ma dernière commande Gearbest pour laquelle j’ai du attendre 7 semaines expédiée de chine.

Le prix moyen constaté hors promotion se situe autour de 420-450€
Si vous commandez un produit venant d’un entrepôt chinois il peut y avoir éventuellement des frais de douanes complémentaires à payer à la livraison, cela n’est pas systématique, cela dépend fortement du transporteur et mode de livraison (rapide ou non), comptez environ 80€ de frais de douane pour ce type d’article. Si l’entrepôt d’expédition est en Europe il ne devrait à priori pas avoir de frais de douane.

Unboxing de la CR-10 et premier test d’impression

Au déballage, l’imprimante est pré-assemblée quasiment, on retrouve 3 grosses pièces dont un boitier qui contient toute la partie électronique ainsi que l’alimentation. La notice d’assemblage est très minimaliste, en anglais/chinois, avec des photos assez détaillées, finalement je me rend vite compte qu’il n’y aura que 4 vis à mettre. Le déballage + assemblage m’aura pris moins de 20min, c’est vraiment super simple, même sans être un grand bricoleur.

Détails de la bête :
– Volume d’impression 300 x 300 x 400 mm
– Impression via port USB relié à un ordinateur ou carte micro-SD
– Ecran LCD de contrôle
– Plateau chauffant pour une impression multi matériaux (ABS, PLA, PETG, Flexible…)
– Structure rigide en aluminium
– Température d’extrusion maximale de 250°C
– Buse de 0.40mm (remplaçable par une buse de 0,20/0,30/0,50…)

Les accessoires  fournis avec l’imprimante :
– une carte micro SD + adaptateur clé USB
– une bobine de 250g de PLA blanc
– une spatule
– de la visserie de rechange + 1 buse 0.4mm de rechange
– une plaque de verre 31cm x 31cm + 4 petites pinces pour maintenir la plaque de verre au plateau chauffant
– 2 bandes adhésives de 15cm x 31cm

Vient ensuite la phase cruciale… l’allumage, en croisant les doigts, j’avais vu sur différents forums que parfois l’écran LCD du boitier n’affichait rien, un problème courant lié à une vis trop serrée dans le boitier, j’espérais donc ne pas rencontrer ce problème… ouf ca s’allume !

Je prend donc soin de vérifier que j’ai bien enlevé tous les différents colliers de serrage qui étaient fixés à différents endroits pour le transport, puis je lance un « auto home », et premier problème… J’entends le moteur de l’axe Z qui continue de tourner dans le vide avec pourtant la tête déjà positionné au bon endroit… et  je constate que j’ai un problème au niveau du « Z endstop » (ou switch limit) de l’axe Z, il me manque la partie métallique qui est censé appuyer sur le bouton du endstop lors de l’auto home, j’appuie donc manuellement sur ce bouton, et c’est bon cela s’arrête… je revérifie donc les accessoires fournis avec l’imprimante, et également l’emballage, impossible de trouver cette petite lamelle, pas le choix il va donc falloir trouver une pièce de rechange, malheureusement je ne trouve pas de pièce détachée de ce type sur Amazon (afin d’être livrée rapidement), finalement je trouve un site au Danemark qui vend des « endstop pour creality CR-10 », je commande donc, 13€ + 5€ de frais de port… Dommage, c’est un peu frustrant de rencontrer ce type de problème au déballage d’un produit, je n’ai pas trouvé d’autres personnes ayant rencontré le même problème, il doit donc s’agit d’un cas isolé…

Je décide quand même de lancer un test d’impression, en appuyant manuellement sur le bouton… on verra bien.

J’insère donc la carte micro-sd, pour voir s’il y a un fichier .gcode d’exemple à imprimer, c’est effectivement le cas, un petit chat à imprimer « cat.gcode ».
D’ailleurs au sujet de la carte micro-SD, je trouve dommage qui n’ait pas utilisé le format SD à la place, car la carte est vraiment très petite, on peut facilement la perdre, et cela nécessite un adaptateur pour ensuite la mettre sur son ordinateur… 90% des ordinateurs portables sont équipés d’un lecteur de carte SD-Card, pour éviter de perdre la micro-sd ou l’adaptateur j’envisage d’ajouter un adaptateur micro-SD vers SD, je verrai cela plus tard.

Ne pas oublier non plus de placer le PLA dans l’extruder, sinon on ne va pas imprimer grand chose, à part du vent 😉

Commençons !

Etape 1 : Avant toute chose, je tente de coller le ruban adhésif sur la plaque de verre, malheureusement cette taille de bande n’est pas très pratique à appliquer (beaucoup de bulles), je décide donc d’utiliser mon scotch bleu 3M à la place
Etape 2 : J’effectue un auto home  via le menu « Prepare », afin de positionner la tête à son point d’origine. (pour lequel j’appuie donc manuellement sur le petit interrupteur pour le positionnement de l’axe Z, suite au défaut de celui-ci)
Etape 3 : Avant de faire la calibration du plateau, il est préférable de le faire préchauffer, car en chauffant celui-ci va se dilater. Pour cela, toujours dans le menu « Prepare » je choisis l’option Pre-heat PLA, et j’attends environ 2-3min, le préchauffage se fait à 185°C pour la buse et 45°C pour le plateau.
Etape 4 : Je désactive les moteur avec « disable steppers » pour pouvoir déplacer librement la tête d’impression et le plateau pour faire la vérification dans les 4 coins
Etape 5 : Je règle la hauteur du plateau à l’aide des petites molettes en dessous, afin qu’il n’y ait qu’un écart équivalent à l’épaisseur d’une feuille de papier entre le plateau et la buse.
Etape 6 : Je revérifie les 4 coins + le centre, je constate que le centre est légèrement plus haut, effectivement j’avais vu que ce problème est assez fréquent, un défaut de fabrication sur les plaque de verre fourni avec la creality, cela n’empêchera pas la première impression, mais il faudra donc que je songe à la remplacer…

A ce stade, sans n’avoir rien imprimé, je suis donc assez content sur la facilité de l’assemblage pour la mise en route, mais reste cependant un peu déçu sur les points suivants : la taille de la micro-sd (cela me perturbe), mon problème de Z endstop, cette plaque de verre bombée… Espérons que je n’aurais pas de problème d’impression !

C’est parti pour la toute première impression…

Dans le menu je choisis « Print from SD » et mon fichier cat.gcode (si vous n’avez pas cette option, il faudra peut-être faire « init SD-card »)

C’est parti pour environ 2 heures d’impression

Le rendu est vraiment top pour une première impression 30min après le déballage ! Je suis très satisfait du résultat, par contre j’ai l’impression que la paroi inférieure de la pièce est vraiment trop fine, en comparaison à une impression identique que j’avais réalisée sur une autre imprimante. Pour en avoir le cœur net je vais donc imprimer un cube de calibration XYZ. J’en profite pour changer de filament, j’utilise donc du filament Chromatik bleu pour imprimer le cube.

Effectivement il me manque 1mm sur la hauteur de la pièce… Je suspecte le fait d’appuyer manuellement sur le Z endstop, c’est fort possible… Je décide donc de démonter un endstop d’une autre imprimante pour récupérer la petite lamelle manquante, au lieu d’attendre la livraison… C’est assez facile à remettre en place… Je refais la calibration de mon plateau et je relance un cube de test.

Bingo il fait maintenant la bonne hauteur ! Le rendu n’est pas extra car j’ai imprimé avec une hauteur de couche de 0.20mm, j’étais assez pressé 😉

Donc voilà, l’imprimante est maintenant montée, calibrée, et imprime correctement, finalement mise à part mon problème de Z endstop, cela a été assez rapide pour sortir une première pièce imprimée en 3D.

Et maintenant ? Beaucoup de modifications/améliorations sont proposées dans différents tutos sur le web, je ne sais pas s’ils sont tous indispensables mais je vais quand même tenter d’en appliquer certaines.

Améliorations et modifications pour la CR-10

1/remplacer la plaque de verre, à vrai dire j’aurais peut-être pu m’en passer, car la plaque n’est pas si bombée me concernant, cela est vraiment très minime, mais n’ayant pour l’instant pas assez de recule sur l’utilisation de la plaque de verre d’origine, je préfère la remplacer pour éviter les surprises sur de grosses impressions.

J’ai un Leroy Merlin à 5min de chez moi, je vais donc prendre un lot de 4 miroirs de 30 cm x 30,5cm, c’est légèrement plus petit que la taille du plateau (31×31), mais cela n’est pas très gênant, l’avantage est d’avoir plusieurs miroirs de rechange, et donc potentiellement pouvoir mettre une autre plaque tout de suite après une impression, le temps que l’autre refroidisse. Après aux choix, vous pouvez soit remettre du scotch sur ces plaques, ou utiliser de la laque à cheveu pour que la pièce colle bien à la plaque durant l’impression, ou bien « poncer » le miroir pour le rendre moins lisse et créer surface qui accroche sans laque. Je préfère la laque, mais je pense bientôt essayer de poncer un des miroirs pour essayer.

L’autre solution, mais un peu plus coûteuse, installer un plateau de type Ultrabase de la marque Anycubic, qui existe dans le  format 310x310mm pile poil la taille du plateau de la CR-10, ce plateau coûte environ 30€ sur Amazon mais ce type de surface d’accroche est vraiment top !

2/ imprimer des « molettes » plus grandes pour niveler le plateau. D’origine les molettes sont assez petites, et celle à l’arrière ne sont pas très accessibles, vous pouvez donc imprimer des molettes qui vont simplement s’emboîter dans celles d’origines, et ainsi les rendre plus accessibles, autre avantage, cela permettra également d’être beaucoup plus précis sur le réglage ! Pour l’impression d’1 roue, il faudra compter environ 1h en 0.20mm, je vous conseille de d’abord en imprimer une seule, pour être sur qu’elle vont bien s’adapter aux molettes d’origine. Il existe d’autres modèles, prenez celle qui vous convient, mais celle-ci s’adapte parfaitement.

3/ améliorer le flux d’air du ventilateur de la buse, d’origine le flux d’air est trop orienté vers la buse, au lieu d’être orienté vers la pièce imprimée, cette modification permet de modifier légèrement l’angle du flux. Cela ne m’a pas posé de problème pour mes premières impressions en PLA, mais cela peut sans doute poser quelques soucis pour d’autres types de filament comme le PETG, par précaution je préfère faire cette modification, la pièce prend 10min à imprimer, et facile à installer (2 vis à défaire/remettre).

4/ ajouter un guide pour le filament, effectivement je pense que cette modification est indispensable, on remarque tout de suite à l’assemblage que le filament peut toucher la tige filetée de l’axe Z, cette tige étant graissée, vous pouvez donc avoir des dépôts de graisse sur votre filament.

5/ protéger les câbles du plateau chauffant, par prévention, qui sont directement soudés, avec les va-et-vient du plateau les soudures peuvent finir par lâcher avec le temps, ce petit boitier permet de renforcer cette zone et d’éviter que le câble ne bouge trop durant les impressions.

Voici les 3 impressions pour les points 3,4,5, mais je ne les ai pas encore installé 🙂

6/ isoler le plateau chauffant, c’est vrai que 30cm x 30cm peut être long à monter en température, d’origine il faudra attendre 2-3min pour monter autour de 60°C, plus de 5min pour monter à 70°C, je n’ai pas encore fait d’essai au delà, pour de l’ABS par exemple, mais il est préférable d’isoler le plateau par le dessous pour éviter les pertes de chaleurs et pouvoir chauffer le plateau plus rapidement. Plusieurs solutions techniques sont possibles, pour ma part j’ai choisi d’ajouter une plaque de liège adhésive, on en trouve également chez Leroy Merlin, en 40 cm x 50 cm facilement dé-coupable. Vous allez me dire que le liège peut prendre feu, théoriquement pas avant des températures de 180°C ce qui laisse de la marge, de nombreuses personnes utilise des plaques de lièges sans problème, il existe d’autres solutions, si vous avez d’autres produits à conseiller n’hésitez pas le dire en commentaire !

7/ Enfin, dernière amélioration, ajouter un adaptateur micro-SD vers carte SD, si vous envisagez de faire les transferts des fichiers .gcode à partir de votre ordinateur équipé d’un lecteur de carte SD vers la CR-10, cette amélioration vous évitera de devoir sans arrêt enlever la carte micro SD de l’adaptateur/clé usb, les cartes micro-sd sont également plus fragiles que les SD classiques, autre risque, il y a un tout petit espace sous le lecteur de carte micro-sd de la CR10, une mauvaise insertion et la carte pourrait tomber à l’intérieur du boitier, donc obligé de tout démonter… Il existe des adaptateurs pour quelques euros, avec la possibilité d’imprimer un boitier « intégré » que vous fixez sur l’imprimante, le rendu est propre.

Voici l’adaptateur pour micro-sd vers SD sur Amazon à 10€
Quelques exemples de boitiers que vous pouvez imprimer sur Thingiverse

Voilà donc pour les améliorations faciles / peu couteuses, de nombreuses autres améliorations sont possibles, comme ajouter un BL Touch pour une calibration automatique,  ou encore remplacer l’extrudeur en direct drive pour faciliter l’utilisation de filament flexible etc… mais toute ces modifications nécessites des connaissances poussées pour lesquelles il faudra remplacer le firmware (perte de garantie).

Je n’ai pas parlé de la CR-10S dans cet article, qui est une version upgradée de la CR-10, avec un double axe Z et d’autres améliorations, cette version coute plus cher et pour certains les améliorations de cette version ne sont pas indispensables, vous pouvez aussi acheter un kit pour faire cet upgrade vous même.

Mon avis sur la CR-10

Malgré mon problème de Z-endstop qui m’a un peu refroidi, j’étais assez enthousiaste de recevoir ce nouveau jouet, ce petit soucis a vite été oublié ayant trouvé une solution rapide et peu onéreuse pour le résoudre. Au déballage/mise en service, pas besoin d’être un grand bricoleur pour assembler cette imprimante, on ne peut pas parler d’un « kit », vous n’y passerez pas des heures d’assemblage/configuration avant de pouvoir sortir votre première impression.

Côté tarif, cette imprimante a un très bon rapport qualité/prix, ou plutôt rapport volume d’impression/prix, c’est vrai que vous trouverez difficilement plus grand dans cette gamme de prix. Vous pouvez éventuellement faire des économies en prenant une Anet E12 ou une Tevo tornado, mais pour ma part j’ai préféré la CR-10 pour sa réputation et sa communauté active.

Au niveau de la qualité d’impression, je n’ai présenté que 2 petites impressions dans cet article, mais cela fait maintenant une dizaine de jour que j’utilise cette imprimante à l’écriture de cet article (que j’ai rédigé en plusieurs étapes), je publierai prochainement un nouvel article avec plus de résultats d’impressions de la CR-10, que j’utiliserai également pour mes prochains tests de filaments (j’ai encore une 20aine d’échantillons/bobines de filaments à tester, cela prend du temps !). Mais je dois dire que cette imprimante sort vraiment de très belles pièces ! Que ce soit avec Cura ou encore Simplify 3D, j’ai du faire une dizaine d’impression pour l’instant, avec des rendus vraiment sympa.

Si vous voulez acheter la CR-10 sur Gearbest, vous pouvez cliquer sur ce lien !

Et voici un petit benchy imprimé quelques jours après cet unboxing

N’hésitez pas à suivre mon blog, bientôt de prochains articles avec de vrais grosses impressions sur la CR-10, avec de nombreux tests de différentes marques de filament sur cette imprimante.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire