Neva Magis : nouvelles fonctionnalités et premiers tests

Voilà la nouvelle Neva Magis de la start-up française Dagoma est disponible à la vente depuis le 9 Mars 2018. J’ai la chance d’avoir pu tester la nouvelle bête en avant première et je dois dire que cette imprimante est vraiment très simple à utiliser au quotidien.

Tout d’abord il faut noter que la Neva version 1 est toujours disponible à la vente, son prix a d’ailleurs baissé de 50€, en vente donc à 449€, donc si vous voulez réduire vos dépenses vous pouvez opter pour l’ancienne version (qui bénéficie d’une partie des nouvelles fonctionnalités en mettant à jour le firmware).

Quoi de neuf avec cette nouvelle Neva Magis ?

Nouvelle plateforme ROAD

Dagoma a souhaité rendre encore plus simple l’utilisation de son imprimante 3D, vous pouvez désormais télécharger directement de nombreux modèles « ready-to-print » en copiant simplement le fichier téléchargé sur la carte SD, aucun réglage à faire sous Cura, Dagoma l’a fait pour vous !

Cette plateforme est accessible à tous, et gratuitement bien sur https://road.dagoma.fr/

Nouvelles fonctionnalités dans Cura by Dagoma

Au passage Dagoma a également mis à jour son Cura maison « Cura by Dagoma », une seule version unifiée pour la Neva et la DiscoEasy.

Il y a maintenant un mode « Vase », et différents profils de réglages par couleur de filament (sur la gamme Chromatik). En effet souvent pour une même marque de filament, d’une couleur à une autre les réglages optimaux ne sont pas toujours les même (température de chauffe légèrement différente par exemple). Pour avoir un rendu optimal vous avez maintenant la gamme complète de couleur en profil.

 

Upgrade « Hardware »

Plusieurs composants de la Neva ont été amélioré dans cette version Magis pour une plus grande précision d’impression pouvant aller jusqu’à 100 microns :

– Nouveau ventilateur blindé, qui protège contre les perturbations magnétiques qui pouvaient être liées aux branches aimantées qui maintiennent la tête d’impression.
– Une nouvelle surface d’accroche (buildtak) pour une meilleur adhésion de vos impression, il est même possible d’imprimer à l’envers 😉
– Nouvel extrudeur, avec un système de détection de fils et la possibilité d’imprimer avec du filament flexible (super pour imprimer des coques de portables !)

Nouvelles fonctions Marlin

La nouvelle version du firmware Marlin Magis permet maintenant d’imprimer directement via le port USB ou d’insérer automatiquement le filament

Premiers tests et avis sur la Neva Magis ?

J’ai la Neva Magis sous la main en avant première depuis quelques temps, et donc plusieurs heures d’impression au compteur. Je publierai prochainement d’autres articles avec des exemples d’impression 3D, mais je dois avouer que c’est un réel plaisir d’utiliser cette imprimante au quotidien par sa simplicité d’utilisation.

Les points forts selon moi :
– La facilité dès la première utilisation, en effet la Neva Magis est déjà pré-assemblée, vous n’aurez cas « fixer » la tête à l’aide des branches aimantées, c’est vraiment très simple à effectuer, sans aucun outils, en moins de 5 minutes vous pouvez imprimer !
– Une machine orientée grand public, déjà rien que par son design, il faut dire que cette imprimante 3D est vraiment très belle, et aura sa place dans votre salon sans problème !
– L’impression 3D sans prise de tête, Dagoma a tout configuré pour vous, pour avoir déjà fait l’expérience d’autres modèles d’imprimantes, d’autres marques, il faut en général être un peu (beaucoup) Geek sur les bords et aimer passer/perdre son temps à trouver les bons réglages pour avoir une impression parfaite. Avec la Neva pas la peine d’être un geek barbu, d’ailleurs même ma femme utilise la Neva 🙂
– Très beau rendu d’impression, c’est quand même un des points les plus importants, j’ai rarement eu des impressions ratées ou « dégueulasses », même en impression « rapide » le résultat est vraiment au rendez-vous.

Pour en savoir plus sur la Neva Magis consulter la fiche produit

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire